La brasserie de lambic Oud Beersel est en plein essor et fête ça!

Beersel, 26 novembre 2010 – La brasserie de lambic traditionnel Oud Beersel, anno 1882, est en plein essor et fête cela, à l’occasion du cinquième anniversaire de son redémarrage.

“Savez-vous ce qui s’est passé le 25 novembre 2005? Le nombre de brasseries de lambic actives a de nouveau augmenté!”
Par manque d’une succession dans l’entreprise familiale fin 2002, les bières lambics traditionnelles d’Oud Beersel étaient menacées de disparition. Le choc causé par le dépérissement de cette héritage historique et culturel, a eu pour conséquence la reprise de la brasserie en 2005 et son redémarrage, avec pour objectif principal la protection des bières lambics traditionnelles et de l’héritage culturel et historique d’Oud Beersel pour les générations futures.

“Savez-vous ce qui s’est passé le 25 novembre 2005? Bersalis est née!”
Fin novembre 2005, Oud Beersel voyait une nouvelle fois le jour et sous l’œil attentif de maints amateurs, la Bersalis Tripel était lancée. Bersalis Tripel représentait la première étape vers la réintroduction des bières lambics traditionnelles d’Oud Beersel. Les bénéfices des ventes de Bersalis ont en fait servi au redémarrage de la production du lambic afin de relancer la Vieille Gueuze et la Vieille Kriek d’Oud Beersel sur le marché.

“Savez-vous ce qui se passe les 26 et 27 novembre 2010? Nous fêtons le 5e anniversaire du redémarrage de la Brasserie Oud Beersel!”
“Oud Beersel est de nouveau une valeur établie dans le monde des bières traditionnelles”, déclare Gert Christiaens, gérant d’Oud Beersel. La brasserie réalise la plus grande partie de ses ventes en Belgique, mais ses bières sont diffusées dans le monde entier. Ainsi elle vend ses bières dans différents pays européens, comme la France, les Pays-Bas, la Grande-Bretagne, la Suède, la Norvège et l’Italie, mais aussi dans des pays plus lointains comme le Japon, les USA et l’Australie.

Ces cinq dernières années, la brasserie Oud Beersel a investi dans une véritable métamorphose. Outre les investissements dans les futs de bois de 650 litres et dans des foudres de bois de 4.500 litres, elle a acheté une nouvelle installation de lavage des futs, installé des tanks d’assemblage, mis sur pied une application software ERP et adapté ses installations d’isolation, d’eau et d’électricité. “Ces investissements augmentent encore la qualité de nos bières, et en même temps nous permettent de répondre à la demande croissante des clients” déclare Gert Christiaens.

Oud Beersel s’est vu plusieurs fois couronnée ces dernières années. La Bersalis Tripel, mais aussi la Vieille Gueuze et la Vieille Kriek Oud Beersel ont décroché une dizaine de distinctions internationales, et la brasserie elle-même a remporté le premier prix du concours national La Vitrine de l’Artisan”en 2009. Grâce aux voix de ses clients, Oud Beersel a aussi remporté le prix “Ultimate Business Makeover” et la brasserie a pu s’appuyer sur la force de grandes entreprises telles que Microsoft, HP, Belgacom et Electrabel, qui ont mis leurs produits et services à sa disposition pour poursuivre le développement de la brasserie.

Au cours des cinq dernières années, une base solide a été établie pour la protection des bières lambics traditionnelles d’Oud Beersel. Aujourd’hui, elle travaille pleinement au développement d’une structure d’échelle modeste mais efficiente pour étayer solidement la brasserie afin que nos petits-enfants puissent encore déguster une Vieille Gueuze onctueuse.